Sample image

Mon parcours en bref...

Je suis Maître de conférences à l'ENSEEIHT, l'une des écoles de l'Institut National Polytechnique de Toulouse de l'Université de Toulouse, et j'effectue ma recherche à l'IRIT (UMR CNRS 5505). Avant de m'installer à Toulouse, j'étais Grenobloise et j'ai été diplomée de l'ENSIMAG (diplôme d'ingénieur) et de l' Université Joseph Fourier (D.E.A. de mathématiques appliquées) ainsi qu'une licence de maths purs que j'ai suivi en parallèle à ma première année d'école d'ingénieur. J'ai ensuite fait une thèse en Modélisation Géométrique aux Etats-Unis à (Rice University) ("Analytic Functions for Computer Aided Geometric Design") sous la direction de Ron Goldman. Ensuite, j'ai fait un postdoc d'un an en géométrie algorithmique, à la Freie Universität de Berlin.

J'ai passé mon HDR en Janvier 2014, intitulée "3D models for..." (document pdf.).

Thématiques de recherche

A l'origine j'ai travaillé en modélisation géométrique, en particulier en modélisation paramétrique, sur la subdivision et les représentations multirésolutions. A mon arrivée à Toulouse, j'ai pu élargir le spectre des applications de la modélisation 3D dans le domaine du multimedia (compression et transmission de modèles 3D), de l'analyse et synthèse de contenus 3D (analyse de profondeur ou de mouvement, suivi, détection de similarités), et de la reconstruction à partir d'images (reconstruction à partir d'une ou plusieurs images).

Des nouveaux défis sont posés à la modélisation 3D. L'abondance de données, dans des domaines aussi divers que la génétique, les applications médicales, ou les réseau sociaux, génère de nouveaux enjeux, en terme de stockage, de manipulation, de transmission et de sécurité. Hors, la nature même de ces données, elle aussi, évolue: en effet, les images, photos et vidéos sont une partie crossante de ces données disponibles et requierent toujours plus de capacité d'analyse. De même, les **contenus 3D** sont appelés à devenir une part importante de ces données. Bien sûr, notre monde réel est par nature 3D, ou même 3D+t, et nos captures de ce monde sont encore aujourd'hui majoritairement des projections de celui ci (images et 2D, video 2D+t). Cependant, les contenus ont débuté leur intégration à notre quotidien, par exemple, par les jeux et films en 3D.

D'une part, les capteurs 3D (par exemple caméra avec profondeur ou LIDAR) et les capteurs 3D+t (type kinect) sont de plus abordables et permettent de numériser le monde tri-dimensionnel qui ous entoure. D'autre part, l'impression 3D, reconnue comme une technologie de rupture, prend elle aussi son essor et nous permet de créer des modèles 3D. La recherche en modélisation 3D a pour défi de proposer une utilisation des contenus 3D leur permettant de s'intérgrer et de s'adapter aux applications du futur. Visite virtuelle d'un batiment après une rénovation envisagée, accessibilité à des lieux et des évènements à distance en immersion, reconstruction, comparaison et diagnostic sur des données 3D reconstruites, par exemple dans le domaine médical. Pour cela, l'analyse de données 3D, le développement de modèles efficaces et adaptés, porteurs d'information sémantique intégrée, sont nécessaire à l'essor de la modélisation du monde réel que nous connaissons.

Quelques documents qui ont jalonnés mon parcours

La thèse

document pdf.

L'habilitation

document pdf.